Éditions GOPE, 136 pages, 14.8 x 21.0 cm, 14.70 €, ISBN 979-10-91328-44-9

jeudi 4 janvier 2018

Aieeyaaa ! vient de paraître...

哎呀!

Aieeyaaa ! Apprenez le chinois à la dure présenté par sa traductrice (Jing Han)

Disponible dans un premier temps directement auprès des éditions Gope, puis dans votre librairie ou sur votre plate-forme préférée d'ici 2-3 semaines.

jeudi 14 décembre 2017

On en a parlé




« Quiconque a passé quelque temps en Asie de l’Est devrait apprécier Aieeyaaa ! Apprenez le chinois à la dure. Avec son humour bon enfant et néanmoins pertinent, Aieeyaaa ! est divertissant à lire et permet d’apprendre un peu de vocabulaire facilement. »
John Ross, The East Asia Book Review

« Franchement, je crois que ce livre est pour tout un chacun, en allant de ceux et celles qui ont un intérêt passager pour les langues chinoises à ceux et celles qui ont étudié la langue de l’Empire du Milieu sur place pendant des années et se sont retrouvés à batailler avec la culture locale. »
Siskia Lagomarsino, The Polyglotist

« Très drôle et j’ai aussi appris quelques trucs, malgré l’avertissement fait par l’auteur que cela n’arriverait pas. De plus, la préface est l’une des meilleures descriptions des différences entre les langues ou dialectes chinois que j’aie jamais lues. »
Pete Spurrier, éditeur, Blacksmith Books

« Les sarcasmes de Feign sont empreints de tendresse… ses dessins sont toujours compatissants, jamais condescendants. »
Roger Garcia, Asiaweek





mardi 12 décembre 2017

Mode d’emploi

Tout ce qu’il faut savoir pour bien utiliser Aieeyaaa ! Apprenez le chinois à la dure.



jeudi 7 décembre 2017

Le dictionnaire français-chinois en BD

Ne vous laissez pas abuser par ces livres et ces sites Internet qui prétendent qu’apprendre le chinois est « facile », voire « très facile », « simple », « rapide ». Tout le monde sait qu’apprendre à parler, écrire et lire le chinois est 太 difficile !

Éditions GOPE, 136 pages, 14.8 x 21.0 cm, 14.70 €, ISBN 979-10-91328-44-9


Aieeyaaa ! Apprenez le chinois à la dure est le premier livre, depuis que la Chine a inventé le papier, à offrir aux personnes apprenant le chinois un peu de rigolade bien méritée lors de leur calvaire.

Il contient plus de 120 entrées (BD, mot et définition) toutes plus inoubliables les unes que les autres.

Pour corser le tout, nous avons ajouté les caractères simplifiés et traditionnels correspondants, plus la phonétique du mandarin et du cantonais. Si, avec ça, vous ne décidez pas de vous mettre à l’italien ! Que vous soyez de niveau débutant ou avancé en chinois, vous allez bientôt crier  : 哎呀!

Traduction : Jing Han 韩靖

mercredi 6 décembre 2017

Larry Feign

Larry Feign n’a cessé de décevoir sa mère depuis l’âge de 7 ans, quand il a commencé à faire une bande dessinée humoristique pour le journal de l’école primaire ; sa maman pense toujours qu’il aurait pu être un grand neurochirurgien. D’ailleurs, elle n’est pas davantage satisfaite que les BD de son fils aient été publiées dans des journaux aussi insignifiants que le Time, Newsweek, The Economist, Fortune, The New York Time, Der Spiegel, Pravda et tant d’autres de par le globe, ou qu’il ait réalisé des dessins animés pour des petits studios aussi obscurs que Cartoon Network et Disney. Elle n’est davantage satisfaite qu’il ait publié seulement une quinzaine de livres et qu’il ait reçu des prix. Tout cela ne sont que des distractions qui retardent le jour où elle pourra dire : « Mon fils, le docteur. »


Larry a commencé par faire des caricatures sur la plage de Waikiki, à Honolulu, avant de s’installer à Los Angeles où il a dessiné des storyboards pour l’un des plus grands studios d’animation d’Hollywood. En 1985, il est venu à Hong Kong et, au lieu de séjourner deux semaines comme prévu, il est resté sur place et s’est fait un nom en tant que dessinateur humoristique. Lily Wong, son comic strip quotidien, a été considéré comme le révélateur de la société et de la politique hongkongaise. C’est peut-être pour cette raison que sa publication a été brutalement interrompue quand le nouveau propriétaire du journal a été en désaccord avec la façon dont ses amis du Politburo étaient représentés.

Larry Feign présentant Aieeyaaa! Learn Chinese the Hard Way


En 1997, Larry a été chargé par le journal anglais The Independent de chroniquer en BD les 100 derniers jours de Hong Kong sous l’autorité britannique.
Il a ensuite passé deux ans à Londres où il a dessiné pour le Time, The Economist plus quelques autres, avant de revenir à Hong Kong pour redémarrer Lily Wong dans le iMail, un journal qui n’existe plus.

Le monde de Lily Wong, Éditions GOPE, 132 pages, 21.6x14.0 cm, 17.85 €, ISBN 979-10-91328-19-7


En 2001, Larry a mis en veilleuse la BD pour se reconsacrer à l’animation. Il a écrit, produit et dirigé des dessins animés pour la télévision, entre autres choses. Il a aussi écrit des chroniques et des articles pour des magazines et a travaillé sur plusieurs livres.
En janvier et février 2011, il a séjourné dans la très prestigieuse résidence d’artistes américaine The MacDowell Colony, pour travailler sur un nouveau livre.

Larry se considère comme un Américain « générique » : né à New York, élevé en Californie, il a vécu en Géorgie, dans le Vermont et à Hawaï, mais aussi en Allemagne et en Angleterre. Il réside de nos jours sur une île de la mer de Chine du Sud, dans un petit village, avec sa femme, la psychologue Cathy Tsang-Feign, deux chiens, ainsi que de nombreux et adorables oiseaux migrateurs plus, de temps à autre, un cobra de passage dans son jardin. À ses heures perdues, Larry aime manger une barre chocolatée Snickers, faire du vélo ou un peu de muscu à la maison, lire des romans westerns, quelquefois les trois en même temps.

mercredi 8 novembre 2017

Ça se précise...

...gare aux mauvais élèves !



Aieeyaaa ! Apprenez le chinois à la dure par Larry Feign, l’auteur de Le monde de Lily Wong

Calligraphie chinoise traditionnelle : Dr Cathy Tsang-Feign
Traduction : Jing Han

mercredi 2 novembre 2016

De āi à

Traduction de Aieeyaa! Learn the Chinese the hard way par Larry Feign


Apprenez le chinois à la dure !

Ne vous laissez pas berner par ces livres ou ces sites Internet qui prétendent qu’apprendre le chinois est « facile », « rapide » et que même les « nuls » peuvent y arriver.

Tout le monde sait que l’apprentissage du chinois est très (太) difficile (难) !

Depuis l’invention du papier, Aieeyaaa ! est le premier livre publié qui offre aux élèves en souffrance l’occasion de rire.

Avec ses 120+ planches dépeignant la vie, l’amour, sous l’angle du choc culturel, cet abécédaire satirique s’amuse des contradictions, des malentendus linguistiques et autres délices qui seront immédiatement reconnus par toute personne ayant passé quelque temps dans le Royaume du Milieu.